D o m i n i q u e   G u e b e y    J u n g l e      Les belles lettres

Maurice Blanchot, Thomas l’obscur

Ed. Gallimard

I

Thomas s’assit et regarda la mer. Pendant quelques temps il resta immobile, comme s’il était venu là pour suivre les mouvements des autres nageurs et, bien que la brume l’empêchât de voir très loin, il demeura, avec obstination, les yeux fixés sur ces corps qui flottaient difficilement. Puis, une vague plus forte l’ayant touché, il descendit à son tour sur la pente de sable et glissa au milieu des remous qui le submergèrent aussitôt.


Cre : 05 avr 2002

A propos de ces pages / about these pages : http://www.dg77.net/about.htm
Gen : 29/12/2016-09:44:40,54