D o m i n i q u e   G u e b e y    J u n g l e      Bazar informatique

Le navigateur LYNX (suite)

ANNEXE A : manpage de LYNX

Ceci est une adaptation de la page Lynx de la documentation Linux
http://doc-libre.equinux.ca/Man/man1/lynx.1.html

Index

NOM | SYNOPSIS | DESCRIPTION | OPTIONS | COMMANDES | ENVIRONNEMENT | SUPPORT CGI SIMULE | SUPPORT DE LA LANGUE NATIVE | NOTES | VOIR AUSSI | REMERCIEMENTS | AUTEURS | TRADUCTION

NOM

lynx - un navigateur d'informations distribuées à  portée générale pour le World Wide Web

SYNOPSIS

lynx [options] [chemin ou URL]

utilisez « lynx -help » pour afficher une liste complête des options actuelles.

DESCRIPTION

Lynx est un client World Wide Web (WWW) complet pour les utilisateurs utilisant des périphériques adressables via le curseur, à affichage orienté caractêre (p.ex. les terminaux vt100, les émulateurs vt100 tournant sur Windows 95/NT ou Macintosh, ou n'importe quel affichage « orienté-curses »). Il affichera des documents HTML contenant des liens vers des fichiers résidant dans le systême local, aussi bien que des fichiers résidant sur des systêmes distants exécutant des serveurs Gopher, HTTP, FTP, WAIS et NNTP. Les versions actuelles de Lynx tournent sur Unix, VMS, Windows 95/NT, 386DOS et OS/2 EMX.

Lynx peut être utilisé pour accéder à des informations présentes sur le World Wide Web, ou pour construire des systêmes d'information ayant pour vocation principale de servir à des accês locaux. Par exemple, Lynx a été utilisé pour construire plusieurs systêmes d'information de campus (Campus Wide Information Systems, CWIS). De plus, Lynx peut être utilisé pour construire des systêmes isolés à l'intérieur d'un même LAN.

OPTIONS

Au démarrage, Lynx chargera tout fichier local ou toute URL distante spécifié(e) sur la ligne de commandes. Pour obtenir de l'aide sur les URL, appuyez sur « ? » ou « H » quand vous êtes dans Lynx. Suivez ensuite le lien intitulé « Help on URLs. » (Aide sur les URL).

Lynx n'utilise que les noms d'options longs. Les noms d'options peuvent également commencer par un double tiret, les caractêres de soulignement (underscores) et les tirets pouvant être mélangés dans les noms d'options (dans la référence en dessous, les options ont un tiret en « préfixe », et comportent des underscores).

-
Si l'argument est seulement « - », alors Lynx s'attend à recevoir les arguments à partir de stdin, ceci pour permettre les lignes de commandes potentiellement três longues qui peuvent être associées aux arguments -get_data et -post_data (voyez en dessous). Cela peut également être utilisé pour éviter de placer des informations sensible sur la ligne de commandes de l'appelant (qui pourraient être visibles par les autres processus sur la plupart des systêmes), en particulier quand les options -auth et -pauth sont utilisées.
-accept_all_cookies
accepter tous les cookies.
-anonymous
appliquer des restrictions pour un compte anonyme, voyez également -restrictions.
-assume_charset=nomMIME
jeu de caractêres pour les documents qui n'en spécifient pas.
-assume_local_charset=nomMIME
jeu de caractêres supposé pour les fichiers locaux.
-assume_unrec_charset=nomMIME
utiliser ceci au lieu des jeux de caractêres non reconnus.
-auth=ID:MotDePasse
fournir l'ID d'autorisation et le mot de passe pour les documents protégés lors du démarrage. Assurez-vous de protéger tous les fichiers de scripts qui utilisent cet interrupteur.
-base
Préfixer un commentaire de requête d'URL et la balise BASE aux sorties text/html pour les déchargements -source.
-bibp=URL
spécifier un serveur bibp local (http://bibhost/ par défaut).
-blink
utiliser des couleurs d'arriêre-plan de haute intensité pour le mode couleurs, si c'est disponible et supporté par le terminal. Cela s'applique à la bibliothêque slang (pour quelques émulateurs de terminaux), ou au OS/2 EMX avec ncurses.
-book
utiliser la page de signets comme fichier de démarrage. Le défaut ou le fichier de démarrage de ligne de commandes est toujours réglé pour la commande Main Screen (écran principal), et sera utilisée si la page de signets est indisponible ou blanche.
-buried_news
activer l'examen des articles de News pour détecter les références qui ne sont plus actives, et les convertir en liens de News. Pas recommandé car les adresses électroniques enfermées dans des crochets seront converties en faux liens de News, et les messages uuencodés peuvent être jetés.
-cache=NOMBRE
fixer le NOMBRE de documents mis en mémoire cache. Le défaut est 10.
-case
activer la recherche de chaînes de caractêres sensible à la casse.
-center
Sélectionner l'alignement central dans l'élément HTML TABLE.
-cfg=NomFichier
spécifie un fichier de configuration de Lynx différent du lynx.cfg par défaut.
-child
se terminer en cas d'appui sur flêche-gauche dans le fichier de démarrage, et désactiver la sauvegarde sur disque.
-cmd_log=NOMFICHIER
écrire des commandes clavier et des informations apparentées dans le fichier spécifié.
-cmd_script=NOMFICHIER
Lire les commandes clavier à partir du fichier spécifié. Vous pouvez utiliser les données écrites en utilisant l'option -cmd_log. Lynx ignorera tout autre information ayant pu être écrite dans le fichier journal par le mécanisme d'enregistrement des commandes.
-color
force le mode couleur, s'il est disponible. Les séquences de contrôle de couleur par défaut qui fonctionnent sur de nombreux terminaux sont présumées si la description de capacité du terminal ne spécifie pas la façon de traiter la couleur. Lynx doit être compilé avec la bibliothêque slang pour pouvoir utiliser ce drapeau, il est équivalent au réglage de la variable d'environnement COLORTERM. (Si le support de la couleur est par contre fourni par une bibliothêque curses supportant les couleurs comme ncurses, Lynx se reposera entiêrement sur la description du terminal pour déterminer si le mode couleur est possible, et ce drapeau n'est alors pas nécessaire, et donc indisponible.) Un réglage show_color=always trouvé dans un fichier .lynxrc au démarrage a le même effet. Un réglage show_color=never trouvé dans un fichier .lynxrc au démarrage est surchargé par ce drapeau.
-connect_timeout=N
fixe la valeur du temporisateur de connexion, où N est donné en secondes. Ce n'est pas disponible sous DOS (utilisez le paramêtre sockdelay de WATTCP sous DOS).
-cookie_file=NOMFICHIER
spécifie un fichier à utiliser pour lire les cookies. Si aucun n'est spécifié, la valeur par défaut est ~/.lynx_cookies pour la plupart des systêmes, mais ~/cookies pour MS-DOS.
-cookie_save_file=NOMFICHIER
spécifie un fichier à utiliser pour stocker les cookies. Si aucun n'est spécifié, la valeur fournie par -cookie_file est utilisée.
-cookies
active le traitement des en-têtes Set-Cookie.
-core
active la génération forcée de core dumps (déchargements de l'image mémoire) en cas d'erreur fatale.
-crawl
avec -traversal, sortir chaque page dans un fichier. Avec -dump, formater la sortie comme avec -traversal, mais sur stdout.
-curses_pads
sélectionner l'utilisation de la fonctionnalité curses « pad » (remplissage ?) qui supporte le défilement vers la gauche ou la droite de l'affichage.
-debug_partial
séparer les étapes d'affichage incrémentales par un délai de MessageSecs.
-display=AFFICHAGE
régler la variable d'affichage pour les programmes rexec-utés.
-display_charset=nomMIME
sélectionner le jeu de caractêres pour la sortie du terminal.
-dont_wrap_pre
inhiber la césure du texte dans <pre> lors de -dump ou -crawl, marquer les lignes faisant l'objet d'une césure dans une session interactive.
-dump
Décharge la sortie formatée du document par défaut, ou de celui spécifié sur la ligne de commandes sur la sortie standard. Cela peut être utilisé de la façon suivante :

lynx -dump http://www.trill-home.com/lynx.html

-editor=EDITEUR
active l'édition externe, en utilisant l'EDITEUR spécifié (vi, ed, emacs, etc.).
-emacskeys
active les touches de mouvement de style emacs.
-enable_scrollback
active la compatibilité avec les touches de déroulement arriêre du programme communication (peut être incompatible avec certains paquetages curses).
-error_file=FICHIER
définir un fichier où Lynx rapportera les codes d'erreur d'accês HTTP.
-exec
permettre l'exécution de programmes locaux (normalement non configuré).
-fileversions
inclure toutes les versions de fichiers dans des listages de répertoires locaux sous VMS.
-force_empty_hrefless_a
Force les éléments « A » ne possédant pas de HREF à être vides (les fermer dês qu'ils sont rencontrés).
-force_html
force le premier document à être interprété comme du HTML.
-force_secure
force l'utilisation du drapeau secure pour les cookies SSL.
-forms_options
passer du menu d'options dirigé par le clavier au menus d'options basé sur les formulaires et inversement.
-from
déclenche la transmission d'en-têtes From.
-ftp
désactiver l'accês ftp.
-get_data
les données correctement formatées provenant d'un formulaire get sont lues à partir de stdin et passées au formulaire. L'entrée est terminée par une ligne qui débute par un « --- ».
-head
envoyer une requête HEAD pour les en-têtes mime.
-help
afficher le message d'utilisation de la syntaxe de la commande Lynx.
-hiddenlinks=[option]
contrôler l'affichage des liens cachés.

merge les liens cachés seront montrés en tant que nombres entre crochets, et sont numérotés avec les autres liens dans leur ordre d'apparition dans le document.

listonly les liens cachés ne sont montrés que dans les écrans de L)ist (liste) et dans les listings générés par -dump ou à partir du menu P)rint (imprimer), mais apparaissent séparément à la fin de ces listes. C'est le comportement par défaut.

ignore les liens cachés n'apparaissent pas même dans les listings.

-historical
active l'utilisation de « > » ou de « --> » comme terminateur de commentaires.
-homepage=URL
régler la page d'accueil différemment de la page de démarrage.
-image_links
active l'inclusion de liens pour toutes les images.
-index=URL
Fixer le fichier d'index par défaut à l'URL spécifiée.
-ismap
active l'inclusion de liens ISMAP quand des MAPs sont présentes du côté client.
-justify
effectuer la justification du texte.
-link=NOMBRE
démarrer le comptage des fichiers lnk#.dat produits par -crawl.
-localhost
désactiver les URL qui pointent vers des hôtes distants.
-locexec
n'activer l'exécution de programmes locaux qu'à partir des fichiers locaux (si Lynx a été compilé pour accepter des exécutions locales).
-lss=NOMFICHIER
spécifier le nom de fichier contenant les informations de style de couleur. Le fichier par défaut est lynx.lss.
-mime_header
afficher l'en-tête MIME d'un document chargé en plus de sa source.
-minimal
active l'analyse de commentaires minimale versus valide.
-newschunksize=NOMBRE
nombre d'articles dans les listings de News découpés en morceaux.
-newsmaxchunk=NOMBRE
nombre maximum d'articles de News dans les listings avant le découpage.
-nobold
désactiver l'attribut-vidéo gras.
-nobrowse
désactiver la navigation de répertoires.
-nocc
désactiver les invites Cc: pour les copies des messages électroniques personnels. Notez que cela ne désactive pas les CCs qui sont incorporés dans une URL mailto ou dans un formulaire ACTION.
-nocolor
désactiver le mode couleur, en surchargeant les capacités du terminal et tous les drapeaux -color, variable COLORTERM, et réglages sauvegardés dans le fichier .lynxrc.
-noexec
désactiver l'exécution de programmes locaux (DEFAUT).
-nofilereferer
désactiver la transmission d'en-têtes Referer pour les URL de fichiers.
-nolist
désactiver la fonctionnalité de listage des liens dans les déchargements.
-nolog
désactiver l'envoi de messages électroniques d'erreur aux propriétaires de documents.
-nonrestarting_sigwinch
Ce drapeau n'est pas disponible sur tous les systêmes, HAVE_SIGACTION devant être défini pour cela lors de la compilation de Lynx. S'il est disponible, ce drapeau peut faire réagir Lynx plus rapidement aux modifications apportées à la fenêtre quand il tourne dans une xterm.
-nopause
désactiver les pauses forcées dans les messages de la ligne de statut.
-noprint
désactiver la plupart des fonctions d'impression.
-noredir
empêche la redirection automatique et affiche un message avec un lien vers la nouvelle URL.
-noreferer
désactiver la transmission des en-têtes Referer.
-noreverse
désactiver l'attribut vidéo inverse.
-nosocks
désactiver l'utilisation d'un proxy SOCKS par un Lynx SOCKSifié.
-nostatus
désactiver les messages de statut de rapatriement.
-nounderline
désactiver l'attribut vidéo de soulignement.
-number_fields
forcer la numérotation des liens aussi bien que des champs d'entrée de formulaires.
-number_links
forcer la numérotation des liens.
-partial
activer l'affichage de pages partielles lors du chargement.
-partial_thres=NOMBRE
nombre de lignes à présenter avant de repeindre l'affichage avec une logique d'affichage partiel.
-pauth=ID:MotDePasse
fournir l'ID d'autorisation et le mot de passe pour un serveur proxy protégé lors du démarrage. Assurez-vous de protéger tous les fichiers de scripts qui utilisent cet interrupteur.
-popup
activer le traitement des attributs SELECT via des fenêtres popup ou comme des listes de boutons radio.
-post_data
les données correctement formatées provenant d'un formulaire post sont lues à partir de stdin et passées au formulaire. L'entrée est terminée par une ligne qui débute par un « --- ».
-preparsed
afficher le source HTML préanalysé et reformaté lors de l'utilisation avec -source ou lors de la vue des sources.
-prettysrc
afficher le source HTML avec les éléments lexicaux et les balises en couleur.
-print
activer les fonctions d'impression. (défaut)
-pseudo_inlines
Activer les pseudo-ALTs pour les inlines ne possédant pas la chaîne de caractêres ALT.
-raw
active le réglage par défaut de traduction de caractêres 8 bits ou de mode CJK pour le jeu de caractêres au démarrage.
-realm
restreint l'accês aux URL au domaine de démarrage.
-reload
Vide le cache sur un serveur proxy (seul le premier document est affecté).
-restrictions=[option][,option][,option]…
permet une désactivation sélective à partir d'une liste de services. Les tirets et les caractêres de soulignement (underscores) peuvent être mélangés dans les noms d'options. La liste suivante est imprimée si aucune option n'est spécifiée :

all - restreint toutes les options listées ci-dessous.

bookmark - désactive la modification d'emplacement du fichier de signets.

bookmark_exec - désactive l'exécution des liens via le fichier de signets.

change_exec_perms - désactive la modification de permission d'exécution sur des fichiers (mais toujours l'autoriser pour les répertoires) quand la gestion des fichiers locaux est activée.

default - comme l'option de ligne de commandes -anonymous. Désactive les services par défaut pour les utilisateurs anonymes. Restreint tout sauf : inside_telnet, outside_telnet, inside_ftp, outside_ftp, inside_rlogin, outside_rlogin, inside_news, outside_news, telnet_port, jump, mail, print, exec et goto. Les réglages pour ceux-ci, de même que les restrictions additionnelles des goto pour des schémas d'URL spécifiques sont également appliquées, et sont dérivées des définitions présentes dans userdefs.h.

dired_support - désactive la gestion des fichiers locaux.

disk_save - désactive la sauvegarde sur disque dans les menus de téléchargement et d'impression.

dotfiles - désactive l'accês à des fichiers cachés (ou leur création).

download - désactive certains téléchargeurs dans le menu de téléchargement (n'implique pas la restriction disk_save).

editor - désactive l'édition externe.

exec - désactive l'exécution de scripts.

exec_frozen - interdit à l'utilisateur de modifier l'option d'exécution locale.

externals - désactiver certaines lignes de configuration « EXTERNES » si le support de la transmission d'URL à des applications externes (avec la commande EXTERN) a été intégré lors de la compilation.

file_url - désactiver l'utilisation de G)oto, de liens servis ou de signets pour file: URL.

goto - désactiver la commande 'g' (goto, aller à).

inside_ftp - désactiver les ftp pour les personnes provenant de votre domaine (utmp requis pour la sélectivité).

inside_news - désactiver le postage de news USENET pour les personnes provenant de votre domaine (utmp requis pour la sélectivité).

inside_rlogin - désactiver les rlogins pour les personnes provenant de votre domaine (utmp requis pour la sélectivité).

inside_telnet - désactiver les telnets pour les personnes provenant de votre domaine (utmp requis pour la sélectivité).

jump - désactiver la commande « j » (jump, saut).

multibook - désactiver les signets multiples.

mail - désactiver la prise en charge du courrier électronique.

news_post - désactiver le postage de News USENET.

options_save - désactiver la sauvegarde des options dans .lynxrc.

outside_ftp - désactiver les accês ftp pour les personnes provenant de l'extérieur de votre domaine (utmp requis pour la sélectivité).

outside_news - désactiver la lecture et le postage de News USENET pour les personnes provenant de l'extérieur de votre domaine (utmp requis pour la sélectivité). Cette restriction s'applique aux URL « news », « nntp », « newspost » et « newsreply », mais pas à « snews », « snewspost » ou « snewsreply » au cas où ils sont supportés.

outside_rlogin - désactiver les rlogins pour les personnes provenant de l'extérieur de votre domaine (utmp requis pour la sélectivité).

outside_telnet - désactiver les telnets pour les personnes provenant de l'extérieur de votre domaine (utmp requis pour la sélectivité).

print - désactiver la plupart des options d'impression.

shell - désactiver les séquences d'échappement du shell et les G)oto lynxexec ou lynxprog .

suspend - désactive la suspension Ctrl-Z Unix avec retour au shell.

telnet_port - désactive la spécification d'un port dans les G)oto telnet.

useragent - désactive les modifications de l'en-tête User-Agent.

-resubmit_posts
active la resoumission forcée (pas de cache) des formulaires avec la méthode POST quand les documents qu'ils retournent sont recherchés avec la commande PREV_DOC ou à partir de la Liste d'Historique.
-rlogin
désactiver la reconnaissance des commandes rlogin.
-scrollbar
sélectionne l'affichage de la barre de défilement
-scrollbar_arrow
sélectionne l'affichage des flêches aux extrémités de la barre de défilement.
-selective
requiert des fichiers .www_browsable pour pouvoir parcourir des répertoires.
-short_url
montrer les URL três longues dans la ligne de statut avec « … » pour représenter la portion qui ne peut être affichée. Le début et la fin de l'URL sont affichées, plutôt que de supprimer la fin.
-show_cursor
Si activé, le curseur ne sera pas caché dans le coin droit mais sera positionné au début du lien actuellement sélectionné. L'affichage du curseur est le comportement par défaut pour les systêmes ne possédant pas les capacités FANCY_CURSES. La configuration par défaut peut être modifiée dans userdefs.h ou lynx.cfg. L'interrupteur de ligne de commandes active le défaut.
-show_rate
Si activé, le taux de transfert est affiché en octets/seconde. Si désactivé, aucun taux de transfert n'est affiché. Utilisez lynx.cfg ou le menu d'options pour sélectionner les Ko/seconde et/ou l'ETA.
-soft_dquotes
active l'émulation du vieux bogue de Netscape et de Mosaic qui traitait « > » comme un co-terminateur pour les guillemets et les marqueurs.
-source
fonctionne de la même maniêre que dump mais sort le source HTML au lieu du texte formaté.
-stack_dump
désactiver le gestionnaire de nettoyage SIGINT.
-startfile_ok
permet des fichiers de démarrage et une page d'accueil non-http avec -validate.
-stdin
lire le fichier de démarrage depuis l'entrée standard (UNIX uniquement).
-syslog=texte
informations pour l'appel à syslog.
-tagsoup
initialiser l'analyseur syntaxique en utilisant la DTD Tag Soup plutôt que SortaSGML.
-telnet
désactiver la reconnaissance des commandes telnet.
-term=TERM
indique à Lynx à quel type de terminal il est supposé parler. (Cela peut être utile pour une exécution distante quand, par exemple, Lynx se connecte à un port TCP/IP distant qui démarre un script qui, à son tour, lance un autre processus Lynx.)
-timeout=N
Pour win32, fixer le temporisateur de lecture réseau, où N est fourni en secondes.
-tlog
Passer de l'utilisation d'un fichier de trace Lynx à celle de stderr (et inversement) pour la sortie de trace de la session.
-tna
active le mode « Textfields Need Activation » (Les champs de texte nécessitent une activation).
-trace
Active le mode de trace Lynx. La destination de la sortie de trace dépend de -tlog.
-trace_mask=valeur
activer les traces optionnelles, qui peuvent générer de três gros fichiers de trace. Utilisez une combinaison par un OU logique des valeurs suivantes pour sélectionner les options :
  • 1=états d'analyse de caractêre SGML
  • 2=color-style
  • 4=TRST (présentation de table)
-traversal
traverser tous les liens http dérivant du fichier de démarrage. Lors d'une utilisation de concert avec -crawl, chaque lien débutant par la même chaîne de caractêres que le fichier de démarrage est émis dans un fichier, à des fins d'indexation. Voyez CRAWL.announce pour plus d'informations.
trim_input_fields
Rogner le contenu des champs et zones de texte d'entrée dans les formulaires (c.-à -d. supprimer les espaces excédentaires de début et de fin).
-underscore
sélectionne l'utilisation du format _underline_ dans les déchargements.
-use_mouse
activer le support de la souris, s'il est disponible. Cliquer avec le bouton gauche sur un lien le suit. Cliquer avec le bouton droit revient en arriêre. Cliquer sur la ligne du haut pour dérouler l'écran vers le haut. Cliquer sur la ligne du bas pour dérouler l'écran vers le bas. Les premiêres positions dans les lignes du haut et du bas peuvent invoquer des fonctions additionnelles. Lynx doit être compilé avec ncurses ou slang pour supporter cette fonctionnalité. Si ncurses est utilisé, cliquer sur le bouton du milieu fait apparaître un menu simple. Les clics de souris ne peuvent fonctionner fiablement que si Lynx est oisif en attendant une entrée.
-useragent=Nom
spécifier un en-tête User-Agent alternatif pour Lynx.
-validate
n'accepter que les URL http (pour la validation). Des restrictions de sécurité complêtes sont également implémentées.
-verbose
active les commentaires [LINK], [IMAGE] et [INLINE] avec les noms de fichiers de ces images.
-version
afficher une information de version.
-vikeys
activer les touches de mouvement de style vi.
-wdebug
activer le débogage de paquets tcp/ip Waterloo (imprimer dans le fichier de débogage watt). Cela ne s'applique qu'aux versions DOS compilées avec WATTCP ou WATT-32.
-width=NOMBRE
nombre de colonnes lors du formatage des déchargements, vaut 80 par défaut.
-with_backspaces
émettre des backspaces (effacements arriêres) en sortie lors de l'utilisation de -dump ou -crawl (comme le fait « man »)

COMMANDES

ENVIRONNEMENT

En plus des diverses variables d'environnement « standard » comme HOME, PATH, USER, DISPLAY, TMPDIR, etc, Lynx utilise plusieurs variables d'environnement qui lui sont spécifiques, si elles sont définies.

D'autres peuvent être créées ou modifiées par Lynx pour transmettre des données à un programme externe, ou pour d'autres raisons. Elles sont listées séparément plus bas.

Voyez également les sections sur le SUPPORT CGI SIMULE et SUPPORT DE LA LANGUE NATIVE, plus bas.

Note : Toutes les variables d'environnement ne s'appliquent pas à tous les types de plate-formes supportés par Lynx, bien que cela soit le cas pour la plupart. Des retours quant aux dépendances par rapport à une plate-forme sont souhaités.

Variables d'Environnement Utilisées par Lynx:

COLORTERM
Si définie, la capacité de couleur pour le terminal est contrainte lors du démarrage. La valeur réelle affectée à la variable est ignorée. Cette variable n'a de signification que si Lynx a été construit en utilisant la bibliothêque de traitement d'écran slang.
LYNX_CFG
Cette variable, si elle est définie, surchargera l'emplacement et le nom par défaut du fichier de configuration global (normalement lynx.cfg) qui a été défini par la constante LYNX_CFG_FILE dans le fichier userdefs.h, durant l'installation. Voyez le fichier userdefs.h pour plus d'informations.
LYNX_LSS
Cette variable, si elle est définie, spécifie l'emplacement du fichier de feuille de style de caractêres par défaut de Lynx. [Actuellement uniquement significatif si Lynx a été construit en utilisant le support expérimental des styles de couleurs.]
LYNX_SAVE_SPACE
Cette variable, si elle est définie, surchargera le préfixe de chemin par défaut pour les fichiers sauvegardés sur disque qui est défini dans l'instruction lynx.cfg SAVE_SPACE:. Voyez le fichier lynx.cfg pour plus d'informations.
LYNX_TEMP_SPACE
Cette variable, si elle est définie, surchargera le préfixe de chemin par défaut pour les fichiers temporaires qui a été défini durant l'installation, ainsi que n'importe quelle valeur qui peut être affectée à la variable TMPDIR.
MAIL
Cette variable spécifie la boîte de réception des messages électroniques par défaut où Lynx testera l'arrivée d'un nouveau message, si une telle vérification est activée dans le fichier lynx.cfg.
NEWS_ORGANIZATION
Cette variable, si elle est définie, fournit la chaîne de caractêres utilisée dans l'en-tête Organization: des postages de News USENET. Elle surchargera le réglage de la variable d'environnement ORGANIZATION, si elle est également définie (et, sous UNIX, le contenu du fichier /etc/organization, s'il existe).
NNTPSERVER
Si elle est définie, cette variable spécifie le serveur NNTP par défaut qui sera utilisé pour la lecture ou l'envoi de News USENET avec Lynx, via news: URL.
ORGANIZATION
Cette variable, si elle est définie, fournit la chaîne de caractêres utilisée dans l'en-tête Organization: des postages de News USENET. Sous UNIX, elle surchargera le contenu du fichier /etc/organization, s'il existe.
PROTOCOLE_proxy
Lynx supporte l'utilisation de serveurs proxy qui peuvent agir comme des passerelles garde-barriêres et des serveurs de cache. Ils sont préférables aux anciens serveurs passerelles (voyez WWW_access_GATEWAY plus bas). Les protocoles utilisés par Lynx (http, ftp, gopher, etc) trouvent leur représentants respectifs en définissant des variables d'environnement de la forme PROTOCOLE_proxy (à savoir : http_proxy, ftp_proxy, gopher_proxy, etc.), en « http://some.server.dom:port/ ». Voyez le Guide de l'Utilisateur de Lynx pour des détails et exemples additionnels.
WWW_access_GATEWAY
Lynx supporte toujours l'utilisation de serveurs passerelles, où les serveurs sont spécifiés via les variables « WWW_access_GATEWAY » (où « access » est en minuscules et peut être « http », « ftp », « gopher » ou « wais »), néanmoins, la plupart des serveurs passerelles ont été abandonnés. Notez qu'il ne faut pas inclure de « / » terminal pour les passerelles, mais bien pour les proxys spécifiés par les variables d'environnement PROTOCOLE_proxy. Voyez le Guide de l'Utilisateur de Lynx pour les détails.
WWW_HOME
Cette variable, si elle est définie, surchargera l'URL de démarrage par défaut spécifiée dans l'un des fichiers de configuration de Lynx.

Variables d'Environnement Définies ou Modifiées par Lynx:

LYNX_PRINT_DATE
Cette variable est définie par la fonction p(rint) de Lynx, qui lui donne pour valeur la chaîne Date: vue dans la page « Information about » (information sur) du document (= cmd), s'il y en a une. Elle est créée pour utilisation par des programmes externes, comme définie dans une instruction de définition lynx.cfg PRINTER:. Si le champ n'existe pas pour le document, la variable prend pour valeur une chaîne vide sous UNIX, ou "No Date" sous VMS.
LYNX_PRINT_LASTMOD
Cette variable est définie par la fonction p(rint) de Lynx, qui lui donne pour valeur la chaîne Last Mod: vue dans la page « Information about » du document (= cmd), s'il y en a une. Elle est créée pour utilisation par des programmes externes, comme définie dans une instruction de définition lynx.cfg PRINTER:. Si le champ n'existe pas pour le document, la variable prend pour valeur une chaîne vide sous UNIX, ou "No LastMod" sous VMS.
LYNX_PRINT_TITLE
Cette variable est définie par la fonction p(rint) de Lynx, qui lui donne pour valeur la chaîne Linkname: vue dans la page « Information about » du document (= cmd), s'il y en a une. Elle est créée pour utilisation par des programmes externes, comme définie dans une instruction de définition lynx.cfg PRINTER:. Si le champ n'existe pas pour le document, la variable prend pour valeur une chaîne vide sous UNIX, ou "No Title" sous VMS.
LYNX_PRINT_URL
Cette variable est définie par la fonction p(rint) de Lynx, qui lui donne pour valeur la chaîne URL: vue dans la page « INFORMATION ABOUT » du document (= cmd), s'il y en a une. Elle est créée pour utilisation par des programmes externes, comme définie dans une instruction de définition lynx.cfg PRINTER:. Si le champ n'existe pas pour le document, la variable prend pour valeur une chaîne vide sous UNIX, ou "No URL" sous VMS.
LYNX_TRACE
Si définie, Lynx écrit un fichier de trace comme si l'option -trace avait été fournie.
LYNX_VERSION
Cette variable est toujours définie par Lynx, et peut être utilisée par un programme externe pour déterminer s'il a été invoqué par Lynx. Voyez également les commentaires dans le fichier d'exemple mailcap de la distribution, pour des notes sur son usage dans un tel fichier.
TERM
Normalement, cette variable est utilisée par Lynx pour déterminer le type de terminal utilisé pour invoquer Lynx. Si elle n'est néanmoins pas définie au moment du démarrage (ou a la valeur « unknown » (inconnu)), ou si l'option de ligne de commandes -term est utilisée (voyez la section OPTIONS plus haut), Lynx spécifiera ou modifiera sa valeur qui vaudra alors le type de terminal spécifié par l'utilisateur (pour l'environnement d'exécution de Lynx). Note : si elles sont définies/modifiées par Lynx, les valeurs des variables d'environnement LINES et/ou COLUMNS peuvent également être changées.

SUPPORT CGI SIMULE

S'il est construit avec l'option cgi-links activée, Lynx permet l'accês direct à un script cgi sans avoir besoin de l'aide d'un démon http.

Lors de l'exécution de tels « scripts lynxcgi » (si activé), les variables suivantes peuvent être définies pour simuler un environnement CGI :

CONTENT_LENGTH

CONTENT_TYPE

DOCUMENT_ROOT

HTTP_ACCEPT_CHARSET

HTTP_ACCEPT_LANGUAGE

HTTP_USER_AGENT

PATH_INFO

PATH_TRANSLATED

QUERY_STRING

REMOTE_ADDR

REMOTE_HOST

REQUEST_METHOD

SERVER_SOFTWARE

Les autres variables d'environnement ne sont pas héritées par le script, à moins qu'elles ne soient fournies via une instruction LYNXCGI_ENVIRONMENT dans le fichier de configuration. Voyez le fichier lynx.cfg, et le document de travail (draft) de la Spécification CGI 1.1 sur <http://Web.Golux.Com/coar/cgi/draft-coar-cgi-v11-00.txt> pour connaître la définition et l'utilisation de ces variables.

La spécification CGI, et d'autres documentations associées, devrait être consultée pour obtenir des informations générales sur la programmation de scripts CGI.

SUPPORT DE LA LANGUE NATIVE

S'il est configuré et installé avec le Support de la Langue Native, Lynx affichera le statut et les autres messages dans votre langue locale. Voyez le fichier ABOUT_NLS dans la distribution des sources, ou votre site GNU local, pour plus d'informations sur l'internationalisation.

Les variables d'environnement suivantes peuvent être définies pour modifier les réglages par défaut :

LANG
Cette variable, si elle est définie, surchargera la langue des messages par défaut. C'est un code ISO 639 de deux lettres identifiant la langue. Les codes de langues ne sont PAS les mêmes que les codes de pays donnés par l'ISO 3166.
LANGUAGE
Cette variable, si elle est définie, surchargera la langue des messages par défaut. C'est une extension GNU qui a une plus grande priorité pour le réglage du catalogue de messages que LANG ou LC_ALL.
LC_ALL
et
LC_MESSAGES
Ces variables, si elles sont définies, spécifient la notion de style de formatage pour la langue native. Elles sont conformes à POSIX.
LINGUAS
Cette variable, si elle est définie avant la configuration, limite les langages installés à des valeurs spécifiques. Elle est une liste de codes de deux lettres séparés par des espaces. Actuellement, elle n'est codée en dur que pour une utilisation future éventuelle.
NLSPATH
Cette variable, si elle est définie, est utilisée comme préfixe de chemin pour les catalogues de messages.

NOTES

Ceci concerne la version 2.8.4 de Lynx

Si vous désirez contribuer au développement futur de Lynx, abonnez-vous à notre liste de diffusion. Envoyez un email à <majordomo@sig.net> avec « subscribe lynx-dev » pour unique ligne dans le corps de votre message.

Envoyez rapports de bogues, commentaires et suggestions à <lynx-dev@sig.net> aprês vous être inscrit.

Désinscrivez-vous en envoyant un email à <majordomo@sig.net> avec « unsubscribe lynx-dev » pour unique ligne dans le corps de votre message. N'envoyez pas le message de désinscription à la liste lynx-dev elle-même.

VOIR AUSSI

catgets(3), curses(3), environ(7), execve(2), ftp(1), gettext(GNU), localeconv(3), ncurses(3), setlocale(3), slang(?), termcap(5), terminfo(5), wget(GNU)

Notez que la disponibilité de la page de manuel et la numérotation des sections dépend quelque peu de la plate-forme, et peut varier par rapport aux références présentées ci-dessus.

Une section indiquée (GNU), signifie que le sujet peut être disponible via une page info, au lieu d'une page de manuel (c.-à -d. essayez « info sujet » plutôt que « man sujet »).

Une section indiquée (?) dénote que la documentation sur le sujet existe, mais ne fait pas partie d'un systême établi de récupération de documentation (voyez les fichiers de la distribution associés au sujet, ou contactez votre Administrateur Systême pour plus d'informations).

REMERCIEMENTS

Lynx a incorporé du code d'un assortiment de sources au fil du temps. Les versions les plus anciennes de Lynx incluaient du code de Earl Fogel des Computing Services de l'Université de Saskatchewan, qui a implémenté HYPERREZ dans l'environnement Unix. HYPERREZ a été développé par Niel Larson de Think.com et a servi comme modêle pour les versions les plus anciennes de Lynx. Ces versions ont également incorporé des bibliothêques des clients Gopher Unix développées à l'Université du Minnesota, et les versions ultérieures de Lynx se basent sur le code de bibliothêque client WWW développé par Tim Berners-Lee et la communauté WWW. Un merci tout particulier va également à Foteos Macrides qui a porté une grande partie de Lynx sur VMS et qui a assuré ou organisé la plupart du développement depuis les départs de Lou Montulli et Garrett Blythe de l'Université du Kansas pendant l'été 1994 jusqu'à la publication de la version v2.7.2, et à tous ceux sur le net qui ont contribué au développement de Lynx, que ce soit directement (via des patches, des commentaires ou des rapports de bogues), ou indirectement (via une inspiration et un développement d'autres systêmes).

AUTEURS

TRADUCTION

Frédéric Delanoy <delanoy_f at yahoo.com>, 2002.


Index

NOM
SYNOPSIS
DESCRIPTION
OPTIONS
COMMANDES
ENVIRONNEMENT
SUPPORT CGI SIMULE
SUPPORT DE LA LANGUE NATIVE
NOTES
VOIR AUSSI
REMERCIEMENTS
AUTEURS
TRADUCTION

This document was created by man2html, using the manual pages. Time: 02:34:17 GMT, February 27, 2004

Cre : 18 sep 2004

A propos de ces pages / about these pages : http://www.dg77.net/about.htm
Gen : 21/04/2017-13:55:58,82